•  

     

    Gaël Villepoux et David Peter ont fait battre le cœur de l’Espagne

     

    MÉRINCHAL - LOISIR - SCÈNE - MUSIQUE

    Première sortie très appréciée pour ce duo qui a fait preuve de beaucoup de complicité et d’une parfaite synchronisation. © Droits réservés

     

    Hasard de la programmation, le concert de musique espagnole prévu depuis plusieurs mois par Hélios a été rattrapé par l'actualité et interprété à peine 48 heures après le drame de Barcelone. Difficile dans ces circonstances de ne pas écouter cette musique populaire et traditionnelle espagnole sacralisée par Enrique Granados, Joaquin Nin, Pablo de Sarasate, Astor Piazzolla et Manuel de Falla sans ressentir un surcroît d'émotion.

    On a trouvé beaucoup de complicité au sein du duo formé par Gaël Villepoux à la guitare et David Peter au violon qui, réunis pour la première fois en public, ont fait parler la virtuosité de leur jeu.

    Le spectacle a débuté et s'est achevé avec la « Danse espagnole n° 5 Andaluza 1890 » d'Enrique Granados. Encore un signe puisque le compositeur avait obtenu le Premier prix de piano au conservatoire de Barcelone en 1883. Un air de musique qui a longtemps tourné en rond dans la tête de certains !

    Article de Myriam Peyraud

     

    Publié le 26/08/2017 sur La Montagne


  •   

     

    Philippe Hervouet expose

    au théâtre Hélios

     

    MÉRINCHAL - LOISIR - ART - LITTÉRATURE

     

    Il y a des fois où la Haute-Loire de Philippe Hervouet et la Creuse des hautes Combrailles
    semblent se regarder dans un miroir. © Droits réservés

     

    La découverte des stages d'écriture de Marlanges a donné envie à Philippe Hervouet de poétiser ses images de mots. Le photographe professionnel, rompu aux exigences de l'argentique, apporte le même soin aux clichés numériques qu'il expose en ce début d'été au théâtre Hélios. La nature y est soignée par de douces lumières. La profondeur du champ flashe sur le détail, elle sculpte le relief. C'est une belle promenade nature qui aime les sautes d'humeur du vent et les calmes impétueux des couchers de soleil.

    Publié le 03/07/2017 sur La Montagne


  •   

     

     

    Le théâtre Hélios joue sur la corde sensible

     

    MÉRINCHAL - LOISIR - SCÈNE MUSIQUE

     

    Un duo piano-violoncelle qui a ravi l’auditoire. © Droits réservés

     

    Marion Oudin et Théodore Lambert avaient concocté un excellent programme de musique romantique allemande. Les morceaux ont été choisis pour que les instruments, guidés par la virtuosité des musiciens, donnent toute l'étendue de leur fragilité et de leur puissance. C'était la première rencontre d'un piano et d'un violoncelle sur la scène d'Hélios creusée dans la pierre et tamisée par un éclairage plongeant qui assurait une ambiance respirant l'évasion et le rêve.

    Marion connaît aussi bien la vie des compositeurs que celle de leur musique. Les deux sont indissociables. L'interprétation des deux jeunes musiciens a fait passer la note de l'émotion comme défile la beauté d'un chagrin d'amour qui fait vibrer la corde sensible du cœur. Encore un beau spectacle !

    Article de Myriam Peyraud

    Publié le 09/08/2017 sur La Montagne


  •  

    Stage "Capter la lumière"

     

    Du 17 au 28 juillet 2017, nous avons organisé deux stages avec les jeunes de l’ALSH de Pontaumur et de Mérinchal. Des ateliers d’écriture spontanée, de photographie et de théâtre étaient proposés aux enfants. Pour ceux de Pontaumur les activités se sont déroulées à Marlanges où les jeunes étaient logés en camping à la ferme des Soleils. Pour la deuxième semaine, les activités se sont déroulées au Château de la Mothe de Mérinchal et la présentation finale a eu lieu au Théâtre Hélios.

     

    ÉCRITURE

    La méthode d’écriture ludique permet l’éveil de l’imagination créatrice des enfants et de magnifiques textes et dessins ont ainsi jailli de cet espace de liberté... 

    Stage "Capter la lumière"

     Stage "Capter la lumière"

    Stage "Capter la lumière" 

    Stage "Capter la lumière"

    Stage "Capter la lumière" 

    Retrouvez l'ensemble des textes et des dessins dans la rubrique Traces
    sur le site des Ateliers de la Plume

     

    Au fil des jours, les jeunes se sont dévoilés de plus en plus aux autres enfants, aux intervenants mais aussi à eux-mêmes. Ils ont appris à écouter, à identifier et retranscrire leurs émotions, à raconter leurs vécus et à se connaître un peu plus eux-mêmes.

     

    Stage "Capter la lumière"

    Atelier d'écriture spontanée à Mérinchal animé par Alia

     

    THÉÂTRE

    L'atelier théâtre offre aux jeunes l'occasion de découvrir d'autres facettes de leur personnalité, d'improviser, de prendre du recul sur eux-mêmes, d'apprendre à écouter, à dialoguer, à jouer devant un public. Un travail de mise en forme des textes a été réalisé, des petites scénettes crées, pour que les enfants présentent eux-mêmes tous les fruits du stage, seuls sur scène le dernier jour, pour le plus grand bonheur des spectateurs présents.

    Stage "Capter la lumière"

    Stage "Capter la lumière"

    Stage "Capter la lumière"

     

    PHOTOGRAPHIE

    Initiation à la prise de vue et découverte du processus d'impression de l'image avec les "Sténopés", puis au développement dans la "chambre noire" (en laboratoire).
     

    Stage "Capter la lumière"

     

    Stage "Capter la lumière"

    Ils ont ensuite développé leurs photos en argentique dans la « chambre noire » et ont ainsi participé à l’intégralité du processus photographique.

     

     

    Extraits des réalisations photographiques :

     

     

     

     

    PRÉSENTATION AU PUBLIC

    En plus des ateliers, les jeunes ont eu l’opportunité de présenter leurs travaux au public dans un vrai théâtre ! Les deux présentations des vendredis après-midi ont fait salle comble avec à chaque fois 120 spectateurs.

    Stage "Capter la lumière"


  •  

     

    Entre le zist et le geste ce soir

     

    Louïse Manuel et Hugo Marchand, deux acrobates. © Droits réservés

     

    Le théâtre Hélios accueille ce soir deux acrobates de la Cie Cirque Content Pour Peu. Il suffit quelque fois d'un petit grain de sable bien placé pour dérégler les mécaniques les plus précises. Les jongleurs mêlent la force à la précision. Ils doivent avoir une confiance absolue l'un dans l'autre.

    Si l'horlogerie de précision suisse de l'un cafouille un tant soit peu, celle de son partenaire doit remettre les pendules à l'heure. La rigidité du spectacle s'assouplit. La performance athlétique des acrobates ne perd nullement en crédibilité, elle joue sur les dérives loufoques qu'ils maîtrisent à la perfection en laissant penser que tout leur échappe. C'est un château de cartes qui s'effondre peu à peu pour mieux se reconstruire. Du Charlie Chaplin qui part en vrille autour de sa canne mais qui ne tombe que pour mieux rebondir. Le spectacle a reçu le Prix du jury 2015 au festival Au Bonheur des Mômes du Grand-Bornand.

    Loïse Manuel et Hugo Marchand vont conduire petits et grands dans un engrenage délirant et c'est souvent le public qui aura l'impression d'être « Entre le zist et le zeste ».

    Article de Myriam Peyraud

     

    Publié le 12/07/2017 sur La Montagne

     

     


    votre commentaire